Partagez | 
 

 Les petites visites chez Léa ( L'apprentissage du métier )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leone



Messages : 4
Date d'inscription : 06/09/2017

MessageSujet: Les petites visites chez Léa ( L'apprentissage du métier )   Dim 17 Sep - 3:52

On toque à la porte. Le soleil s'est déjà levé depuis longtemps, mais le temps n'est pas avancé pour dire qu'il est midi passé.
Devant celle-ci, une jeune femme aux cheveux longs couleur ébène attend patiemment un signe de vie. Elle tortille une mèche qui passe devant ses yeux émeraudes, sautille d'un pied à l'autre, caresse le doux plumage de Kili, son griffon, avant de voir enfin la porte s'ouvrir sur une vieille femme a l'air tenace. Celle-ci met un temps à la détailler de haut en bas, comme si sa mémoire cherchait à mettre un nom à ce visage devenu familier.
Au même moment, un grognement se fait entendre non loin et une tête blanche aux plumes rouges dépassent de derrière un muret. Furtif et meurtrier, le prédateur attend le signe de sa maitresse pour réagir en conséquence, mais il est vite calmé par le sifflement de la dame aux cheveux d'argents. Un autre sifflement sort de sa mâchoire et il se recule.
La vieille dame fait alors signé à son invitée de rentrer après l'avoir reconnue, son raptor albinos - qui grognait tantôt - restant auprès du griffon qui patiente dehors sagement.

Cela fait déjà quelques semaines que Leone rend visite à Léa, la vieille sage de l'île ; réputée pour être la plus ancienne et celle que l'on dit tout connaître sur les maladies, les poisons et les remèdes.
C'est après s'être installée au pied de la mer, au grand canyon, avec sa petite meute qui commence à prendre de l'ampleur - résultat de nombreuses leçons avec Kitai - que la jeune femme commença à rendre visite à son aînée. Et si l'entente était difficile les premiers jours, il n'en ai plus rien aujourd'hui. Comme une habituée de la maisonnée, Leone vient toujours la voir avec un sac remplit de plantes en tout genre, qu'elle ramasse au fur et à mesure de son exploration de l'île, et dont elle sait qu'elles attiseront l'intérêt de Léa.

Aujourd'hui ne déroge pas à la règle : Leone décroche une sacoche en cuir de son dos et la dépose sur une table, non loin du laboratoire de son hôte.
Elle place ensuite les plantes sur celui-ci, les séparant ainsi les unes des autres, afin de mieux les présenter à l'aînée, qui penche déjà la tête pour apercevoir les spécimens rapportés.
Léa se penche davantage pour les observer une fois que Leone lui cède la place, l'œil expert, et commence déjà sa petite sélection en rangeant au fur et à mesure ce que Leone lui a rapporté dans des bocaux en verre, rangés ensuite dans plusieurs étagères.

- Tu ne chaumes pas, dis-moi. Je refais mes stocks, moi !

En effet, depuis que la jeune femme lui rend visite, Léa n'a plus besoin de s'inquiéter pour ses stocks de plantes. Et comme c'était peu cher payé pour en avoir - au prix de ses connaissances - elle en était ravie !
Et pour une fois que Leone est ravie d'avoir ce genre de compagnie, celle-ci ne va pas s'en plaindre non plus et profite largement de son temps passé avec la vieille sage. Il lui arrivait même parfois de rentrer tard dans la nuit, à ses risques et périls.

-  J'aime bien ramassée ce que je trouve pour pouvoir l'étudier, mais plus sérieusement, je ne suis pas venue uniquement pour ca.

Un sourcil se hausse alors que Léa tourne la tête vers son initiée. Mais au lieu de lui répondre, Leone dépose une petite fiole sur la table aux reflets verdâtres, ainsi qu'un dessin fait main d'une créature tentaculaire.

- J'ai trouvé ca près de mon nouveau chez moi, sur la plage. Je ne sais pas ce que c'était, ni pourquoi il était ici, mais il semblait blessé ; comme mangé par une créature sauvage.

Léa prend le temps d'observer le dessin avant de tourner le regard sur l'échantillon récolté. Elle lui apprend alors que la créature se nomme "Ammonite" et qu'elle vit au fond des océans. Chose qui, d'ailleurs, n'explique pas comment elle a pu se retrouver sur la plage. Elle ressemble à un petit poulpe avec ses nageoires, mais se différencie par la présence d'une épaisse coque sur son dos, un peu à la manière des escargots. En soit, la créature n'est pas agressive et passe souvent son temps à racler les fonds marins, à la recherche de sable organique dont elle aime se repaitre.
De plus, la créature échappe une substance capable d'enrager une créature si celle-ci est aspirée ou injectée dans l'organisme.

- Il y a aussi d'autres effets, mais je te laisse les essayer par toi même. Injecte ca à une créature sauvage et tu verras les effets.

Leone acquiesce alors et récupère son dessin ainsi que son échantillon.

- C'est tout de même étrange qu'il soit arrivé ici, blessé.
- Effectivement. Essaie de faire attention, on ne sait jamais ce qui peut y avoir dans les fonds.
- Ce n'est pas ce qui m'effraie. On doit ignorer tellement de chose d'en dessous... J'aimerai vraiment pouvoir y aller sans crainte et explorer les fonds.

Sa réflexion étire un sourire sur les lèvres de Léa, avant que celle-ci ne la mette en garde. Si le monde terrestre est impitoyable, celui des fonds marins l'est tout autant. Cependant, ca ne semble pas décourager la jeune femme brune, qui finit par se mettre en tête qu'elle trouvera un moyen d'y aller, tôt ou tard, afin d'y faire plus amples observations.

Elle passa ensuite plusieurs heures à aider la vieille dame, rangeant ses stocks pour elle, et à discuter, avant de finalement repartir chez elle avec Kili, au crépuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les petites visites chez Léa ( L'apprentissage du métier )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne pas negliger les visites chez amis
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» ENIGMES DES 3 PETITES FILLES
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» Mets raffinés et petites pepettes !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde perdu d'ARK :: Taverne :: Flood-
Sauter vers: